Le PS remet ainsi les "pendules à l'heure" en manifestant sa volonté de ne plus jouer les supplétifs de la logistique. (Exprimeo.fr, 17/05/2007)

Publié le par François Alex

exprimeo.fr

Ségolène Royal privée de "fête" comme s'il s'agissait de siffler la fin de la récréation

Les règlements de comptes pleuvent au sein du PS. Le temporaire dernier en date, c'est le refus du PS de payer donc d'organiser la "fête" de fin de campagne promise par S. Royal. Une façon d'assumer publiquement le fait de "couper les vivres" à la candidate malheureuse.

segodsk.jpgLes permanents de la Rue de Solférino sont convaincus : ce n'est plus durable. L'ambiance atteint des sommets d'incompréhensions, de rancoeurs, voire même de haines désormais au grand jour.

Comment imaginer que le parti puisse priver sa candidate de la faculté de respecter son dernier engagement pris devant l'affection des militants le soir de la défaite ? C'est du jamais vu et même de l'impensable.

C'est pourtant l'axe retenu par la direction du PS qui annonce pas moins qu'elle "n'a pas les moyens d'organiser cette fête"...

Le PS remet ainsi les "pendules à l'heure" en manifestant sa volonté de ne plus jouer les supplétifs de la logistique. La bataille pour le parti devient donc incontournable.

Publié le 17 Mai 2007

Publié dans BIG BANG

Commenter cet article

Bernard F 19/05/2007 16:41

Enfin, les délires de la candidate malheureuse sont un peu recadrée. Que Ségolène soit remerciée pour sa campagne, aux deux sens du terme...Car maintenant il faut passer à autre chose, une vraie refondation. Elle a été la candidate de la transition. Elle a montré ce que l'on ne voulait pas, tout en impulsant des mouvements souhaitables.