Cette étude servira de base à la discussion sur l’impact des différents contrats de travail sur le fonctionnement de l’entreprise... (Laurence Laigo, CFDT, 18/01/2007)

Publié le par François Alex

Retour à la page d'accueil

Les trois groupes de travail installés

Comme décidé lors de la rencontre Medef-syndicats d’octobre dernier, les partenaires sociaux ont entamé des discussions sur trois chantiers sociaux majeurs.

Les trois groupes de travail entre syndicats et patronat se sont réunis. Trois semaines après celui sur la mise à plat de l’Assurance-chômage, le 21 décembre dernier (lire l'article), les groupes consacrés à la sécurisation des parcours professionnels et au contrat de travail ont tenu leurs premières réunions les 10 et 12 janvier. À l’exception de la CGT, présente en qualité d’« observateur », toutes les organisations représentatives y ont participé pour fixer une méthode de travail débouchant sur un état des lieux partagé.

Concernant la sécurisation des parcours professionnels, un consensus s’est dégagé autour de grands axes tels que le recensement des dispositifs existants et la vérification de leur adéquation avec l’objectif de sécurisation. Sur proposition de la CFDT, des éclairages viendront apporter une analyse des politiques de l’emploi et du marché. Selon Laurence Laigo, secrétaire nationale chargée du dossier, « cet état des lieux doit permettre de déterminer les sujets sur lesquels on peut ou non engager des discussions ». La prochaine réunion est programmée pour le 9 février avec une audition du Cerc (Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale).

La même logique a prévalu dans le groupe sur le contrat de travail, explique Laurence Laigo : « Nous nous sommes rapidement mis d’accord sur la méthode. Pour le moment, on s’en tient vraiment à un état des lieux » en procédant à « une cartographie de tous les contrats de travail » consistant à lister tous ceux qui existent et à analyser leurs principales règles. Cette étude servira de base à la discussion sur l’impact des différents contrats de travail sur le fonctionnement de l’entreprise, la situation des salariés et l’évolution du marché de l’emploi lors de la prochaine réunion prévue le 13 février.

Le 22 février, un comité de suivi dressera un premier bilan des avancées des groupes de travail. Il est effet indispensable que « les trois groupes avancent au même rythme, précise Laurence Laigo, car la remise à plat de l’Assurance-chômage et les contrats de travail sont les deux axes majeurs de la sécurisation des parcours professionnels ».n

Nicolas Ballot © CFDT (mis en ligne le 18 janvier 2007)

Publié dans FLEXICURITE

Commenter cet article