Comment flexi-sécuriser (à la française) les trajectoires professionnelles par la prise en compte des périodes d'inactivité... ? (ex-Commissariat au Plan, 09/01/2007)

Publié le par François Alex

LeMondeInformatique

Technologies, flexisécurité, mondialisation au coeur de la réflexion stratégique du gouvernement en matière d'emploi

 


Edition du 09/01/2007 - par Anne-Marie Rouzeré

Simultanément à la présentation de son premier rapport annuel remis au Premier ministre ce lundi 8 janvier, le Centre d'analyse stratégique (ex-Commissariat au plan) propose son plan de travail pour 2007 sur six axes, tous marqués par l'analyse des facteurs d'inégalités, notamment en matière d'emploi et de formation.

La prise en compte de la montée des risques, à tous points de vue, individuels et collectifs, est la marque sous laquelle se placent à la fois le rapport annuel et le programme de travail 2007 du Centre d'analyse stratégique (CAS, ex-commissariat au Plan) présentés ce lundi 8 janvier au Premier ministre. Sur la même ligne que le rapport prospectif sur les « métiers en 2015 » publié le 3 janvier, concernant l'emploi et la formation, le constat est fait de l'apparition de nouvelles lignes de clivage et de facteurs d'inégalité, parmi lesquels « le degré individuel d'exposition aux risques » (selon l'âge, l'accès à la formation, l'impact de la mondialisation, etc). Un constat qui, précise Sophie Boissard, directrice générale du CAS, devrait « conduire à revoir les outils... visant traditionnellement à réparer les inégalités de situation ».

Comment flexi-sécuriser (à la française) les trajectoires professionnelles par la prise en compte des périodes d'inactivité et diverses formes de « garanties collectives en termes de formation » ? Sur les bassins d'emploi liés au fonctionnement des pôles de compétitivité, comment identifier et anticiper les besoins en compétences, les éventuelles tensions, les types de mobilité, les conséquences de la pluri-activité ? Comment faire face aux « contraintes d'une mobilité internationale renforcée » des emplois hautement qualifiés qu'impliquent la mondialisation, le benchmarking des « systèmes nationaux d'innovation », les nouveaux rapports de pouvoir internationaux liés aux connaissances scientifiques ? Tels sont, parmi les chantiers d'analyse ouverts pour 2007 par cet organisme de consultation assistant les pouvoirs publics, les questions dont relèvent notamment les activités des professionnels des technologies de l'information. De plus, année électorale oblige, deux des chapîtres du programme 2007 des analystes du CAS s'intéressent à la modernisation de l'action publique (expérimentations et prise en compte des débats suscités par les technologies, nanotechnologies, biométrie, etc) et à la démocratie participative dans les domaines techniques (sur les problématiques du transport, notamment).

Des recrutements d'universitaires prévus en 2007

Il est à noter qu'en correspondance avec ce plan de travail pour 2007, l'équipe du Centre d'analyse stratégique recrute jusqu'au 31 janvier des jeunes universitaires (niveau 3ème cycle) pour contribuer aux travaux de ses cinq départements d'expertise : recherche, technologie et développement durable ; affaires économiques et financières ; travail, emploi et formation ; questions sociales ; institution et société.


En savoir plus

Rejoignez lemondeinformatique.fr, commentez cet article
Nombre de commentaires postés (0) - Lire tous les commentaires
Pour commenter cet article inscrivez vous ou identifiez vous ci-dessous si vous êtes déjà inscrit :

Email :
Mot de passe :  oublié ?
Mémoriser mes identifiants
 

 

© Le Monde Informatique 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007

Publié dans FLEXICURITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article