Sous le titre "L'Europe et vous en 2006", Mme Wallström nous affirme donc que "l'UE est active" et qu'elle s'occupe de nous. (Le Monde, 28/12/2006)

Publié le par François Alex

LeMonde.fr

 

Inventaire avant élargissement, par Thomas Ferenczi

Non, l'Europe n'est pas en panne. Malgré l'échec du projet de Constitution, la persistance du chômage, les incertitudes de l'élargissement, elle continue d'agir pour répondre aux besoins des peuples. Tel est le message que veulent faire passer les autorités européennes au moment où les opinions publiques se demandent à quoi sert l'Union. Puisque la fin de l'année est propice aux bilans, voici, selon la Commission, les dix actions emblématiques conduites en 2006 pour améliorer le sort des Européens.

Cet inventaire, présenté par Margot Wallström, vice-présidente de la Commission, chargée de la communication, est un peu hétéroclite, mais il permet à Bruxelles de faire valoir les principales réalisations de "l'Europe concrète" au cours des douze derniers mois, dans l'espoir de convaincre les citoyens que les politiques communautaires ont un effet positif sur leur vie quotidienne. Sous le titre "L'Europe et vous en 2006", Mme Wallström nous affirme donc que "l'UE est active" et qu'elle s'occupe de nous.

Modernité oblige, le premier motif de satisfaction est la réduction du coût des appels téléphoniques à l'étranger. "La Commission européenne a agi avec détermination pour que l'utilisation de votre téléphone mobile dans un autre pays de l'Union vous coûte moins cher." Les tarifs dits d'itinérance (roaming en anglais) devraient baisser en 2007. Bravo à Viviane Reding, la commissaire chargée du dossier. Deuxième mesure remarquable en faveur des consommateurs : la disparition des indications trompeuses sur les emballages des produits alimentaires. "Toute allégation relative à la santé ou aux valeurs nutritionnelles" devra être "véridique" et "fondée sur des données scientifiques". Bravo au commissaire Markos Kyprianou.

Viennent ensuite deux décisions liées à l'élargissement : l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie, l'adoption de l'euro par la Slovénie. Avec 27 pays, l'UE "deviendra la zone économique la plus vaste du monde", offrant "de nouvelles perspectives" à l'ensemble de ses citoyens et entreprises. Quant à l'euro, il assure la stabilité monétaire, qui contribue à la progression de l'économie.

La liste de la Commission comprend aussi deux réformes importantes : le règlement Reach, un "énorme pas en avant" qui rendra "moins dangereuses pour les travailleurs et les consommateurs" et "moins nocives pour l'environnement" la fabrication et l'utilisation de substances chimiques ; et la refonte du régime sucrier dans le cadre d'un programme visant à réviser "la dispendieuse politique agricole commune".

Sont également rappelées l'intervention militaire dans les régions en crise, en particulier au Congo et au Liban, puis la fameuse directive sur la libéralisation des services, destinée à assurer "plus d'emplois dans les services par une concurrence loyale et ouverte". Les deux derniers événements concernent les premiers signaux d'essai spatial de Galileo, le futur système de navigation par satellite, et la lutte contre l'immigration illégale, notamment par deux opérations destinées à sauver des vies en mer.

Ces dix réalisations assez disparates, dont la plupart ont suscité à Bruxelles de longues controverses, reflètent la diversité des politiques de l'Union. Sont-elles de nature à réconcilier les peuples avec la construction européenne ? Même si elles sont souvent le résultat de compromis qui ne satisfont pleinement personne, elles représentent de réels progrès. Mais ces avancées ponctuelles, aussi utiles soient-elles, ne sauraient masquer les faiblesses d'une Europe à la recherche d'un projet mobilisateur. Elles sont loin de répondre à la question de la "raison d'être" de l'UE, posée en mai devant le Bundestag par la chancelière allemande, Angela Merkel.

LE MONDE | 28.12.06 | 13h26  •  Mis à jour le 28.12.06 | 13h26

© Le Monde.fr

Publié dans MARGOT WALLSTRÖM

Commenter cet article

Lutin :0016: 29/12/2006 21:53

Il faudrait que l'europe reface une nouvelle organisation politique .Venez voter pour le 1er sondage d'opinion pour les présidentielles de 2007. A vous de votez ! (Sondage Opinin Decembre 2006) sur mon site !