Clean Sky - Ciel Propre - offrira des opportunités pour les PME et requerra en outre la participation active des universités et des centres de recherche (Cordis, 16/10/2006)

Publié le par François Alex

CORDIS

Neuf grands constructeurs aéronautiques européens ont signé une lettre d'intention en vue de mettre en place l'initiative technologique commune (JTI) «Clean Sky».

D'un budget total estimé à 1,7 milliards d'euros, la JTI Clean Sky sera le plus grand projet de recherche jamais lancé dans le secteur de l'aéronautique. En cas d'accord du Parlement européen et du Conseil des ministres, elle pourrait inclure un financement au titre du septième programme-cadre de recherche (7e PC), sur une période de sept ans. Les signataires de la lettre d'intention sont AgustaWestland, Airbus, Alenia Aeronautica, Dassault Aviation, Eurocopter, Liebherr-Aerospace Lindenberg, Rolls-Royce, SAFRAN et Thales.

Ce vaste programme de recherche technologique visera à améliorer l'impact du transport aérien sur l'environnement en développant des technologies et des solutions qui permettront des changements radicaux en termes de réduction du bruit, des émissions et de la consommation de carburant pour la prochaine génération d'avions. En facilitant l'introduction rapide de produits innovants, l'initiative cherche à contribuer à la croissance durable de l'UE et à permettre à l'industrie d'atteindre les objectifs environnementaux fixés par le Conseil consultatif pour la recherche sur l'aéronautique en Europe (ACARE).

Les objectifs d'ACARE à l'horizon 2020 incluent une réduction de 50 % des émissions de CO2 grâce à une baisse substantielle de la consommation de carburant, une réduction de 80 % des émissions de NOx et une réduction de 50 % du bruit extérieur. Ils visent également une conception écologique du cycle de vie des produits, couvrant les aspects fabrication, maintenance et destruction.

«La déclaration d'aujourd'hui par neuf acteurs majeurs de l'industrie aérospatiale illustre leur volonté de réduire tout impact que peut avoir le secteur de l'aéronautique sur l'environnement», a déclaré Janez Potocnik, le commissaire européen en charge de la science et de la recherche.

Il a ensuite souligné l'importance de renforcer la coopération dans le secteur, y compris dans le cadre d'un partenariat public-privé conçu pour encourager la recherche dans ce domaine. «En travaillant ensemble, nous pouvons identifier et surmonter les obstacles à la mise en oeuvre de cette technologie dans toutes ses très nombreuses applications», a déclaré le commissaire. «Nous pouvons nous attaquer aux goulots d'étranglement de la technologie, renforcer la sensibilisation et l'appréciation du public, résoudre les questions de sécurité et établir des normes pouvant garantir que la technologie développée en Europe sera utilisée non seulement ici, mais dans le monde entier».

Selon les partenaires de la JTI Clean Sky, l'initiative offrira des opportunités à l'ensemble des industries européennes. Elle développera des actions spécifiques pour les petites et moyennes entreprises (PME) et accordera une attention particulière aux nouveaux États membres de l'UE. Elle requérra en outre la participation active des universités et des centres de recherche.

[Date: 2006-10-16]

Pour tout renseignement complémentaire, consulter:
http://www.asd-europe.org/Content/Default.asp?PageID=32

Catégorie: Politique generale
Source des informations: AeroSpace and Defence Industries Association of Europe (ASD)
Référence du Document: D'après des informations communiquées par l'ASD
Acronyme du Programme:
FP7, FUTURE RESEARCH, TECHNOLOGY PLATFORMS
Codes de Classification de l'Index des Sujets: Technologie aérospatiale; Protection de l'environnement

RCN: 26503

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article