Un Watergate à Boulogne : voilà qui fera parler (Libération, 10/07/08)

Publié le par francoisalex

Que dire pour défendre Ségolène Royal ? Rien. On cherche vainement une raison qui pourrait justifier un tant soit peu les accusations à peine voilées qu’elle a portées mardi soir contre le «clan Sarkozy». L’ancienne candidate a bien été cambriolée, expérience toujours traumatisante d’autant qu’elle s’est répétée. Mais des millions de Français ont été cambriolés au fil des années. Rares sont ceux qui ont incriminé le président de la République…

D’où vient cette hypothèse sensationnelle ? On ne sait. Rien dans l’enquête, rien dans l’appartement mis à sac, rien dans les milieux judiciaires. Une hypothèse fondée sur une supposition montée en soufflé dans un 20 Heures. Un «J’accuse» écrit sur du vent.

Le silence des partisans de Ségolène Royal est éloquent, autant que les contre-attaques pataudes de certains socialistes solidaires par devoir, même si l’agressivité mauvaise des leaders de l’UMP donne un sentiment de malaise, tout comme la connotation machiste de certains arguments.

L’opposition, dit-on, doit s’opposer. Certes. Les sujets manqueraient-ils ? L’indépendance de l’audiovisuel public, la liquidation des 35 heures, les sarcasmes antigrève : sans doute des sujets trop classiques. Un Watergate à Boulogne : voilà qui fera parler. En effet…

Par sa spontanéité, Ségolène Royal avait fait passer un frisson de nouveauté dans une gauche engoncée. Mais le «parler vrai» ne s’accommode guère du parler en l’air. La sagesse commune dit qu’on se pose en s’opposant. Mais on ne s’oppose pas en gaffant…

Soufflé / Laurent joffrin / Libération / jeudi 10 juillet 2008


http://www.liberation.fr/actualite/politiques/338186.FR.php


© Libération

Publié dans ROYAL GATE

Commenter cet article

petitmaje 13/07/2008 20:17

Effectivement nous avons déjà discuté ensemble. Je fais  encore partie de DDA,
j'ai animé un temps le blog DDA 56, et j'étais membre du PS. J'ai un temps aussi
participé aux groupes de discussion "social-libéral" autour du maire de Mulhouse
dont je ne me rappelle plus le nom.Depuis j'ai quitté le PS, en
désaccord à la fois avec sa stratégie nationale et la section locale, j'ai fait
partie d'une liste de gauche concurrente de celle du PS aux municipales et je ne
crois plus en Ségoléne.Déçu par sa campagne présidentielle, je vois de plus
en plus les ficelles de son marketing médiatique et je pense qu'elle n'a pas  la
carrure pour être candidate ni au poste de premier secrétaire du PS, ni comme
candidat de la gauche en 2012.Bien qu'ayant pris du recul par rapport au
PS, je serais plutôt partisan de Délanoe, qui ose s'avouer "libéral" et qui a
montré ses compétences à la mairie de Paris.je continue à m'interesser aux
expériences nordiques.J'anime maintenant un blog "citoyen" sur ma
commune cap-action-solidarite.over-blog.com

francoisalex 14/07/2008 16:02


Ca y est, je te resitue !

Je me souviens très bien de DDA 56 qui faisait vraiment partie des "amis" du blog Gonordisk.

Nous avons visiblement toi et moi EXACTEMENT le même approche et nous avons tiré EXACTEMENT les mêmes conclusions, à la fois vis-à-vis de Ségolène Royal et de Bertrand Delanoë.

Ce que je trouve très drôle est que tu es encore membre de Désirs d'Avenir, mais que tu ne soutiens plus Ségolène Royal ! ;-) Mais tu n'es pas le seul !

Il y a un an, en juillet 2007, je me suis rendu au Sénat à l'invitation de Jean-François Pascal, Assistant parlementaire de Jean-Marie Bockel, le Maire de Mulhouse dont tu avais oublié le nom,
aujourd'hui Ministre de Nicolas Sarkozy.

Cette réunion concernait le lancement du mouvement Gauche Moderne. J'ai vu débarquer un responsable de Désirs d'avenir du Sud de la France très sympa. Celui-ci m'a avoué.... qu'il avait voté pour
François Bayrou au Premier Tour des Présidentielles !... Et je lui ai répondu que.... j'avais fait de même !!! ;-)

Je propose que, tous ensemble, nous créions un vaste mouvement, celui des Traîtres d'Avenir.... !! ;-) Qu'en penses-tu, camarade ??

J'ai activement soutenu Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo au cours des municipales, notamment sur Facebook (c'est Bertrand Delanoë qui a en pratique "lancé" Facebook en France, le savais-tu ?).

Ayant milité très activement à la fois pour Ségolène Royal (primaires socialistes 2006 + présidentielles 2007) ET pour Anne Hidalgo (législatives 2007, municipales 2008) ET pour Bertrand Delanoë
(municipales 2008), je suis particulièrement bien placé pour faire des comparaisons.

Je te confirme que Bertrand Delanoë est un garçon très sérieux, très professionnel, et un bourreau de travail. Il m'a beaucoup impressionné lors de la campagne municipale. A aucun moment, il n'a
relâché son effort, alors qu'il aurait pu se la "couler douce" vu l'absence quasi-totale de concurrence en face.

Il y a chez Bertrand Delanoë un côté chef d'entreprise, Top Manager économiquement efficace tout-à-fait inhabituel chez un "socialiste". L'expérience magnifique du Vélib est là pour en témoigner.
Jamais un vrai "socialo de chez socialo" n'aurait pu lancer Vélib avec le succès qu'on lui connaît ; on aurait alors embauché des
fonctionnaires à la pelle, triplé les impôts locaux et... les vélos auraient toujours été en panne!...

Quant à Anne Hidalgo, sa Premièe Adjointe, que j'ai également soutenue activement (j'avais un pied dans la section PS de Bertrand et un pied dans celle d'Anne), c'est aussi une fille sincère,
sérieuse et professionnelle, une vraie femme de terrain qui ne se paye pas de bons mots.

Je suis également avec beaucoup d'intérêt la ré-émergence de Martine Aubry ; j'ai lu sa contribution au Congrès de Reims qui est absolument remarquable. Elle est en particulier très pro sur
l'Europe. Je l'avais entraperçue lors du lancement de la campagne législative dans le 15ème arrondissement car c'est une proche d'Anne Hidalgo.

Ce qui me plaît, c'est de voir que Delanoë, Hidalgo et Aubry sont parfaitement "compatibles" ; la rencontre récente Delanoë - Aubry à Lille a eu pour moi une signification importante. In
fine, ils travailleront ENSEMBLE et non pas l'un contre l'autre. Je suis en effet, comme la plupart des Français, excédé par ces incessantes querelles d'egos au sein du PS.

Pour en revenir à Ségolène Royal, je pense qu'elle se révélera incapable de travailler en équipe. Son ego a enflé de façon démesurée et elle se laisse complètement envahir par une haine ad hominem
de Sarkozy, dont elle fait finalement une excellente promotion !


Sarkozy aurait déclaré : "Une opposante comme cela, ne la changez surtout pas! ". Il serait à l'évidence enchanté de la retrouver en face-à-face en 2012, car cela lui garantirait un ticket pour
2017 !

Je suis désormais furieux contre Ségolène Royal car elle ridiculise non seulement elle-même, mais encore tous ceux qui la soutiennent ou qui, comme toi et moi, l'ont soutenue.

Ses propos s'apparentent désormais beaucoup plus à ceux d'une bimbo peroxydée qu'à ceux d'une potentielle Présidente de la République française.

Son agressivité et la démesure de se propos qui sont de plus largement relayés par son "fan club" me font même froid dans le dos car ils trahissent une méthodologie indigne d'un pays démocratique
où le respect de l'adversaire et des élus du Peuple doit primer. Ségolène Royal est en train de glisser vers le poujadisme ; il faut qu'elle se ressaisisse.


petitmaje 13/07/2008 12:25

Quel rapport avec les pays nordiques ??

francoisalex 13/07/2008 18:08


Bonjour petitmaje,

Ca serait sympa de te présenter, de donner ton blog ; ton pseudo ne m'est pas inconnu mais je n'arrive pas à te resituer...

Avoir ton IP me fait une belle jambe.

Ta question est néanmoins une très bonne question.

Mon blog a été créé le 16 mars 2006 à la demande de Ségolène Royal qui, à l'époque, s'intéressait beaucoup aux modèles nordiques.

S'intéresser aux leçons des pays nordiques devait même à l'origine être la mission principale de Désirs d'Avenir Paris.

Ce blog était donc à l'origine intimement lié à la démarche de Ségolène Royal.

Il s'est d'ailleurs appelé au début "Ségonordic" et c'est sous cette appellation qu'il a été mentionné par Les Echos parmi les sources
professionnelles de référence le 28 juin 2006.

Désireux néanmoins de ne pas tomber dans le culte de la personnalité à la chinoise, j'ai changé l'appellation de "Ségonordic" en
"Gonordisk" et c'est sous ce deuxième vocable qu'il a été par la suite mentionné dans la presse.

Ségolène Royal est loin d'avoir le monopole de la "nordicité": de très nombreuses personnes s'y intéressent au PS (DSK, Martine Aubry, Bertrand
Delanoë,...), au Modem et même à l'UMP.

En particulier, la fameuse "flexicurité" danoise, qui vient de faire son entrée dans le Petit Larousse 2009, mérite d'être traitée
indépendamment des personnalités politiques et des petites phrases assassines.

Mon blog cherche à promouvoir concrètement les expériences nordiques en France ; il ne peut pas ne pas s'intéresser de très près à des événements comme le Congrès de Reims du PS, à la Présidence
européenne de Nicolas Sarkozy, et aux différentes mises en oeuvre législatives de ces concepts nordiques.

Je ne peux pas ne pas suivre de très près les personnalités politiques qui prétendent promouvoir les modèles nordiques en France, parmi lesquels se trouve Ségolène Royal.

Je dois dire très sincèrement que je suis très déçu voire furieux quand je vois et j'entends la violence fort peu nordique déployée au sujet d'Ingrid Betancourt et de la prétendue "mise à sac" de
son appartement.

Je viens de reprendre en main, après un an d'interruption, mon blog et je dois, dans un premier temps, "faire le ménage".

Je vais créer une catégorie "Congrès de Reims" et je vais examiner avec la plus grande attention les 21 contributions. Au moins 3 contributions font explicitement référence aux modèles nordiques :
Pierre Moscovici, Martine Aubry, Ségolène Royal.

Cette catégorie du ROYAL GATE est pour moi l'occasion de clarifier certaines choses ; je me pose la question : "Ségolène Royal met-elle en oeuvre concrètement dans sa démarche le "modèle nordique
?".

Les modèles nordiques se caractérisent par un grand sens de la mesure et une recherche sytématique du consensus, prises avec une démarche collective.

J'ai donc de très grosses interrogations au sujet de Ségolène Royal qui a été quand même à l'origine de ce blog.