Il serait à Matignon aujourd'hui ..." (Exprimeo.fr, 01/06/2006)

Publié le par François Alex

exprimeo.fr

Ségolène Royal tance François Bayrou

Dans un entretien à paraître dans le quotidien Le Monde, la leader socialiste met en cause la stratégie du leader du MoDem lui imputant une part de la défaite du 6 mai.

"Il serait à Matignon aujourd'hui ...". Les termes sont clairs. Le leader du MoDem a probablement joué gros lors du second tour en choisissant la solitude.

Ne s'agit-il pas davantage d'isolement d'ailleurs au moment où son parti peine dans les législatives et que l'après 17 juin s'annonce très difficile pour le MoDem.

Il est certain que F. Bayrou n'a pas choisi la voie la plus facile en cherchant à en créer une troisième.

Peut-elle exister dans l'actuelle bipolarisation ? Peu de démocratie moderne voire aucune ne connaît une vie politique tripolaire. Mais enfin, la France n'est jamais avare d'originalité en matière institutionnelle ...

Publié dans BIG BANG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roquettesyntaxe 05/06/2007 17:39

C'est facile de dire cela désormais pour Ségolène Royal après 3 semaines de vacances et une défaite aux présidentielles. J'ai suivi avec attention ce qui a filtré des tractations entre Bayrou et Ségolène Royal entre les 2 tours et il me semble au contraire que Ségolène Royal n'a pas eu le curage de faire les concessions qui s'imposaient pour gagner. Après il est facile de reprocher à Bayrou d'avoir fixé trop haut la barre des négociations. Le PS n'a cédé sur aucun point de son programme entre les 2 tours pur doner des gages au centristes et pas seulement à Bayrou. Alors même que les programmes respectifs des 2 candidatsz se ressemblaient beaucoup il aurait  été  bon de reprendre - par exemple - l'idée d'un small business act à la française prôné par Bayrou et d'abandonner une conception du fonctionnement du service public qui n'a plus rien à voir avec ce qui est en vigueur en Europe du Nord. Je crois qu'il y a une gros décalage entre ce que les gens imaginent en France être le modèle nordique et les dernières évolutions de celui-ci, par example au niveau des domaines d'interventions et des modes d'intervention des fonctionnaires et des délégations de service public en Suède. Si on erxpliquait au socialiste moyen le fonctionnement actuel de la Suède sans lui dire de quel pays il s'agit il penserait immédiatement au libéralisme échevelé à l'anglaise.

François Alex 05/06/2007 18:49

Merci de cet intéressant commentaire que je partage grandement... Ce que vous dites rejoint Anna Stellinger (voir articles sur le blog...N'hésitez pas à intervenir par vos commentaires sur les autres articles du blog...