Mais le plus gros chantier est celui de la «flexisécurité», qui ouvre celui de l'assurance chômage et de la rupture du contrat de travail. (Libération, 24/05/2007)

Publié le par François Alex

A l'automne doivent être organisées quatre «conférences sociales» sur la démocratie sociale, l'égalité salariale hommes-femmes, la «flexisécurité» et les conditions de travail. L'idée de ces conférences est de Raymond Soubie, le nouveau conseiller du Président pour les affaires sociales. Un sujet est à peu près consensuel : l'égalité salariale hommes-femmes. Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, s'est fixé une échéance de «deux ans maximum pour y parvenir». Patronat et syndicats ont déjà bien avancé sur les conditions de travail, mais derrière la question de la pénibilité se pose celle de la cessation anticipée d'activité et de son incidence sur les régimes de retraites. Le thème de la démocratie sociale est nettement plus délicat : sur la représentativité syndicale, les organisations sont en effet loin d'être d'accord. Mais le plus gros chantier est celui de la «flexisécurité», qui ouvre celui de l'assurance chômage et de la rupture du contrat de travail.

Par François WENZ-DUMAS

Titre:Quatre conférences sociales

QUOTIDIEN : jeudi 24 mai 2007

Publié dans FLEXICURITE

Commenter cet article

François Alex 28/05/2007 23:42

Ironie du sort... La "flexicurité" était à l'origine le cheval de bataille de Ségolène Royal... Ce concept venu tout droit du Danemark était également un concept clé du Projet socialiste, après avoir été toutefois débaptisé en "sécurité sociale professionnelle"...Au moins deux colloques ont eu lieu sur ce thème à Paris en décembre 2006... Le CPE en était un pâle avatar, "cherry picking" de droite orchestré par Dominique de Villepin... Le CPC, sorti à la va-vite par Ségolène Royal en mars dernier, était du "cherry picking" de gauche...La "flexicurité" est le thème central du blog Gonordisk qui contient 200 articles sur ce thème en français, anglais allemand, suédois danois,...